Hervé Madaya

Hervé Madaya vit à Lille. Il est l’auteur de romans et de nouvelles tournés vers une Afrique écartelée entre tradition et modernité, où le thème de l’enfance, et les figures féminines fortes, sont récurrents. « Esclaves aux Trois-Rivières », son premier roman édité en France, est paru aux éditions Les points sur les i, en 2017.

Herve madaya photos g a b

Romans historiques

Les petits soldats 

Sophie, rêvant d’une vie moins convenue, quitte Paris, ses parents et ses études de médecine, pour aller vivre en Algérie. Installée dans une famille d’autochtones divisée, à l’image de cette terre profondément fracturée, et confrontée à de terribles dilemmes, elle se retrouve partagée entre deux communautés qui se déchirent. 

L’histoire se développe dans une atmosphère emplie de troubles, de non-dits et d’exaltations, entre Paris et Alger. 

Dans ce roman poignant et profondément humain, au travers d’une écriture fine et poétique, l’auteur évoque un conflit encore trop peu mis en lumière, explorant avec habileté les destins tourmentés de ses personnages plongés dans un douloureux contexte de la guerre d’Algérie. Ce roman interroge avec justesse la notion d’appartenance.

Thumbnail 2

Esclaves aux Trois-Rivières 

Au XVIIIe siècle, plusieurs révoltes secouent les Antilles. L'une des plus dévastatrices, fomentée par un groupe de forçats, éclate une nuit de l'an 1793. Blancs et Noirs s'affrontent : le massacre des Trois-Rivières, en Guadeloupe, est féroce. Attachés l'un à l'autre, malgré leurs classes sociales opposées, deux enfants vont défier les préjugés : Meggy, fille d'esclavagiste, et Petit Jean, fils d'esclave. Leur innocence survivra-t-elle face au tumulte généré par l'abolition de l'esclavage, et sa restauration par le consul Napoléon Bonaparte ? Un roman poignant, plein d'humanisme et de sensibilité.

1 1