2020

Patrick Malfait et Guillaume Le Chevalier au CNE de Sequedin le 13 janvier

Sept personnes, entre quatre murs d'une petite bibliothèque.

Sept personnes, entre quatre barbelés d'une prison.

Sept personnes, et le temps d'un après-midi, un voyage, trop court, en France et ailleurs.

De la Picardie à la Martinique, du Nord aux Antilles.

La géopolitique, le Brexit, mais surtout le mal du pays. 

L'économie, la philosophie, mais surtout les rires et sourires.

Et lire, écrire. Pourquoi ? Pour quoi ? Pour qui ?

Lire pour s'évader. Des romans fantastiques, fantasy pour l'un.

Pour d'autres, lire pour réfléchir, se faire une idée de la vie, une idée du sens des choses. 

Et avancer. Avancer quand le temps ne le fait pas. Avancer dans l'inertie carcérale. 

Et entre les accents des îles et les sourires chaleureux, il y a des yeux humides, oscillants peut-être entre l'espoir et le désespoir. Je préfère dire : entre le désespoir et l'espoir. 

Pour avancer.

Guillaume Le Chevalier