Nicole Dupont-Pierrart

Nicole Dupont-Pierrart a enseigné en Tunisie avant de devenir professeur de lettres au collège Thérèse d’Avila de Lille pendant 25 ans. Passionnée par l’Italie, elle profite de sa retraite pour entreprendre des études de langue italienne à l’Université de Lille III. Son master porte sur Andrea Mantegna, peintre attitré des Gonzague, famille de condottières régnant sur le marquisat de Mantoue. C’est alors que Gennaro Toscano, directeur du mémoire, lui propose une thèse sur les relations franco-italiennes de la fin du XVè siècle à travers le personnage de Claire de Gonzague (1464-1503), une princesse peu connue des historiens. Trois ans de recherches dans les Archives de Mantoue, de Modène et de Milan seront nécessaires pour transcrire et exploiter un millier de lettres de la princesse et de ses proches. Après la thèse, soutenue en 2013, Nicole Dupont-Pierrart écrit une adaptation pour un public plus large, prenant le parti de placer la princesse au cœur de son récit, évoquant notamment le rôle diplomatique et culturel que cette dame d’honneur de la reine Anne de Bretagne a été amenée à jouer à la cour de Charles VIII puis de Louis XII.

 

Nicole dupont pierrart

Récit historique

Claire de Gonzague, Comtesse de Bourbon-Montpensier 1464-1503, une princesse italienne à la cour de France

Après une enfance passée au sein de la cour des marquis de Mantoue, Claire de Gonzague épouse en 1481 le comte Gilbert de Bourbon-Montpensier, cousin du roi Charles VIII. Elle joue un rôle de mécène dans son château d'Aigueperse en Auvergne. Après la mort de son mari au cours de la campagne d’Italie de 1494, la comtesse, dame d’honneur d’Anne de Bretagne, met son talent de négociatrice au service de son frère François, intriguant à la cour de France pour sauver le marquisat que Louis XII envisage de conquérir. 
La biographie de cette princesse, mère du célèbre connétable Charles de Bourbon et belle-sœur de la marquise Isabelle d’Este, fait renaître la vie de cour au XVe siècle, sous la forme d’un sujet inédit basé essentiellement sur des sources d’archives italiennes.

Presses Universitaires du Septentrion

Capture d ecran 2017 04 07 a 10 17 50