Martine Béron

Martine Béron

Martine Béron, née en 1958, a été professeur des écoles pendant plus de trente ans, dont quinze en tant que directrice d’école. C’est à l’école maternelle qu’elle a fait la majorité de sa carrière, et déjà elle faisait écrire des histoires à ses élèves de grande section qui les illustraient aussi. Elle est aujourd’hui à la retraite, et emploie son temps entre la sculpture et le modelage d’argile, et l’écriture.

Elle a une passion pour la lecture et pour les livres depuis son plus jeune âge. Et, c’est cette passion qui l’a amenée à écrire pour la jeunesse. Elle aime la littérature française et étrangère (en particulier asiatique), les romans historiques bien sûr et les romans à intrigue policière.

C’est en juin 2015 que sort son premier roman historique pour la jeunesse « Gillius la Noire et son secret », suivi en février 2017, de « Les Mystères du Cygne gravé » qui est la suite des aventures des héros de son premier roman. Ses romans sont édités par la Société Des Ecrivains.

Martine beron auteure

Le mystère du cygne gravé, éditions La Société Des Ecrivains (2017), roman historique et d'aventure pour la jeunesse

« Le Mystère du Cygne gravé » reprend les mêmes personnages que dans « Gillius la noire et son secret », les quatre enfants ont grandi. L’action se situe alors au retour de la troisième croisade à laquelle Thibault a participé en temps qu’écuyer. Dans ces contrées lointaines, il va se retrouver en possession d’un livre étrange qui va le conduire sur les traces de ses origines, lui qui a été trouvé, nouveau-né, sur le parvis de l’église. Qui es vraiment Thibault ?

Martine beron mystere du cygne grave

Gilllius la Noire et son secret, éditions La Société Des Ecrivains (2015), roman historique et d'aventure pour la jeunesse

L’action se déroule au Moyen-Âge, au XIIème siècle et raconte les aventures de quatre enfants Odeline et son frère Martin, Thibault et Toussaint leurs amis.

Dans « Gillius la Noire et son secret », alors que la peste menace et que s’annonce la troisième croisade, les quatre enfants vont partir à la recherche d’un trésor que tout le monde dit imaginaire. Mais peut-être se trouve-t-il dans la partie maudite de la forêt. C’est une véritable aventure divertissante où on parle de chevaliers, de fauconniers, etc... Aussi, ce roman a vocation d’apprendre au jeune public le Moyen-Âge, en employant un vocabulaire précis et expliqué.

Martine beron gillius la noire