Jean Vindevogel

vindevogel.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Roman

Toujours Mataf    

Entré dans la marine nationale en 1963 comme EVDA (Engagé Volontaire par Devancement d’Appel) Jean Vindevogel  nous raconte son service militaire. Au travers du personnage de Jean Morel, qu’il a imaginé, vous vivrez tout d’abord dans le grand port de Toulon et ensuite sur le porte-avions Foch qui fut l’un des bâtiments les plus prestigieux de la marine.

Au vécu, au souvenir de ce vécu, il a choisi de mêler ici une dose de fiction, c’est ainsi que vous retrouverez la douce et belle Florence dans une histoire sentimentale qui constitue le fil rouge de ce roman.

Pour les terriens, vous découvrirez les us et coutumes de la marine, la vie à bord d’un porte-avions et les escales fabuleuses et colorées de matelots (matafs) en bordée.

 

Récit de vie

Un observateur raconte   - 1939/1940 sur la ligne Maginot

22 mars 1939. Comme beaucoup de ses camarades de la classe 35, Jean Vindevogel (père) est rappelé sous les drapeaux. Son histoire vous plonge dans la vie quotidienne de l’équipage du bloc 3 dans le village de Laudrefang (Moselle) durant la drôle de guerre et aussi lors de l’offensive de juin 1940 sur la ligne Maginot prise à revers.

L’auteur vous emporte dans la cloche blindée de l’ouvrage. Vous êtes alors au périscope, dans la peau de l’observateur soumis au feu incessant de l’artillerie allemande.

Un témoignage cru et sans langue de bois qui fait basculer toutes nos idées reçues. On y découvre l’envers du décor et le réel des hommes pris par la guerre.