Elisabeth Charier

Elisabeth Charier est lilloise, mariée et mère de trois garçons. Il y a plus de vingt ans, elle a commencé à écrire Gahila, une saga en trois tomes, et à partir de 2009, elle a travaillé au quotidien sur le style. Depuis peu, elle invente aussi des nouvelles dont trois circulent en ce moment sur le Net : « Résurrection » sur le webmagazine Absinthe, « Les vieux » dans un premier recueil qui réunit plusieurs auteurs et « Andar », nouvelle tirée de sa trilogie « Gahila » . Les deux premiers tomes de Gahila sont édités chez numériklivres, le troisième est en cours de lecture chez le même éditeur. Pour situer son univers, voici quelques-unes de ses lectures préférées : Stephen King, Bernard Lentéric, Maupassant, Zola, Philip Pullman, des bandes dessinées et des animes japonais, comme « Death Note », « Full metal alchemist »…

https://fantasy666.jimdo.com/

 

 

Elisabeth1 1

LiBéCo - Science Fiction - 2018

Cent ans après les catastrophes nucléaires, les résidents des trente dernières tours habitables de l’Europe sont obligés de déménager vers douze dômes flambant neufs construits en forme de champignon. Libéco divise les familles sous prétexte d’une meilleure éducation des jeunes par des professeurs formés à la pointe de la technologie. Les cadres l’affirment : ils sont l’ultime espoir de l’humanité.

Éric et Hervé, respectivement pères d’une fillette et d’un adolescent, se méfient de ce soudain intérêt que cette dernière société encore en activité voue à leurs communautés.

Sous la menace, ils laissent leurs enfants embarquer dans l’avion posé sur le toit de l’immeuble. Mais quand on leur annonce que les adultes partiront par voie souterraine, les deux hommes et la femme d’Éric décident de s’esquiver à la première occasion.

Libéco a attribué une fonction spécifique à chaque dôme. Deux d’entre eux servent de base militaire et d’apprentissage au métier de soldat. Le premier accueille les huit-douze ans et le deuxième les treize-dix-neuf ans. La différence d’âge sépare donc le fils d’Hervé de la fille d’Éric. Là, des éducateurs leur enseignent le maniement du laser, le pilotage des soucoupes d’assaut et le travail en équipe. À la fin de l’instruction, ils iront combattre les « hors-loi » qui s’entretuent aux abords des villes en ruine.

Yael, seize ans, apprend, avec son clan, à cultiver un potager dans un garage abandonné. Il respire le grand air et sait ressentir l’arrivée de la pluie acide.

La plupart du temps, les familles se cachent et vivent en bonne entente, sauf quand la faim les pousse à la bagarre.Lors des premières opérations d’élimination, la tribu de Yael a capturé trois agents qui récoltaient les morts. Après avoir vu l’usine, ils se rangent de leur côté et rapportent les croyances de Libéco : les membres de cette compagnie les nomment H.S., comme hors service à cause des radiations échappées des centrales éventrées. C’est pourquoi, dès que certains se tirent dessus à coup de fusils et de pistolets, leurs soucoupes armées de canons lumineux viennent les exterminer.

Hayatt, le chef du camp, souhaite piéger l’un de ces pilotes pour lui ouvrir les yeux sur les agissements de la firme et posséder un arsenal capable de riposter efficacement.

Libeco elisabeth charier