L'ADAN et Libertalia

La littérature et la musique au service d'une même cause par André Soleau

Des mots pour les uns, des notes pour les autres, mais surtout une passion commune pour l’art, dépouillé de ses dogmes afin de laisser l’esprit vagabonder dans un souffle de liberté. 

Entre les membres du conseil d’administration de l’Adan et les musiciens de l’orchestre de chambre Libertalia, venus de toute l’Europe pour célébrer leur baptême du feu à Marcq-en-Baroeul, ce fut plus qu’une simple rencontre. Ils ont écrit sur la même partition, mélange de complicité et de solidarité.

Brigitte Cassette, présidente de l’association des auteurs des Hauts-de-France, accompagnée par son prédécesseur, Jean-François Zimmermann et les partenaires du bureau, avait tenu à marquer par sa présence au concert son soutien à David Castro-Balbi, l’un des fondateurs de cet orchestre appelé à porter les couleurs de la région sur le vieux continent. Ce dernier avait en effet illuminé la dernière remise des prix Adan à Bondues par quelques fulgurances magiques de son violon et c’était en quelque sorte une réponse amicale, en ce vendredi 13 décembre.

La photo des deux ensembles, au terme d’une soirée de rêve où les trois génies du baroque Corelli, Telemann et Bach ont investi la salle Caroni, a scellé ce pacte de respect mutuel au service de la culture. 

André Soleau