L'ADAN au Rotary Club de Lille

Coup d’envoi du prix Adan au Rotary club de Lille

La deuxième édition de la remise du prix Adan aura lieu le jeudi 7 novembre prochain, à partir de 19 h, à Bondues. L’occasion pour la présidente de l’association, Brigitte Cassette, et la vice-présidente, Isabelle Mariault, de présenter les grandes lignes de cette soirée à l’un de ses partenaires, le Rotary club de Lille, au cours d’une réunion statutaire du club doyen de la région.

Brigitte, avec le souci du détail qui la caractérise, expliqua d’abord aux membres présents ce que représentait l’Adan qui fêtera ses dix ans en 2020 et qui regroupe aujourd’hui 110 auteurs des Hauts-de-France. Aider les écrivains en herbe à s’y retrouver dans le maquis des réglementations en vigueur, les conseiller parfois dans leurs démarches auprès des éditeurs ou des libraires, distinguer l’édition à compte d’auteurs, contribuer à une meilleure visibilité des adhérents auprès du grand public, les accompagner dans leurs premiers pas sur les salons littéraires… Un travail de pédagogie au quotidien, nourri par une passion commune des mots et de l’écriture.

Une passion qui s’est également matérialisée par l’organisation, en 2017, d’un prix littéraire des adultes et d’un prix du manuscrit. Les deux lauréats, André Soleau et Marc Le Piouff, parraineront la deuxième édition aux côtés d’un invité d’honneur prestigieux, Franck Thilliez, et de la marraine de l’association, Annie Degroote.

Isabelle Mariault prit le relais pour rappeler le rôle social joué par l’Adan dans les prisons, où la lecture favorise les échanges, ainsi que les ateliers d’écriture assurés par certains membres. Elle dévoila une nouveauté avec une troisième catégorie ajoutée le 7 novembre, le prix du roman jeunesse.

Bref, une soirée de découvertes particulièrement réussie au sein du Rotary club de Lille et de son président Mohammed Boumahdi qui, au même titre que le Café littéraire de Lambersart, Brouillons de culture de Douai, l’association des éditeurs, les libraires de la région, Eulalie, l’AR2L et la ville de Bondues, contribuent au succès de cette manifestation.

André Soleau